Le Groupe Saint-Paul réorganise son activité imprimerie pour s’adapter à l’évolution du marché

Face à une situation économique difficile de l’industrie graphique, le Groupe Saint-Paul a annoncé ce jour la réorganisation de son activité imprimerie pour s’adapter à l’évolution du marché.

L’industrie graphique souffre depuis plusieurs années d’une situation économique difficile. En effet, depuis 2009, la moitié des imprimeries suisses a disparu. La combinaison des changements structurels persistants comme la numérisation, d’une demande plus faible et de la concurrence internationale explique cette tendance négative.

L’Imprimerie Saint-Paul est confrontée à cette situation depuis plusieurs années. Son exercice 2017 va se solder par un déficit. Les perspectives économiques de l’industrie graphique à court terme restent incertaines.

Afin d’assurer la viabilité économique du secteur imprimeries sur le long terme, le Groupe Saint-Paul prévoit trois mesures : une adaptation de la structure de l’Imprimerie Saint-Paul, la création de synergies entre les trois imprimeries du groupe et leur organisation en entreprise générale de communication.

Adaptation de la structure de l’Imprimerie Saint-Paul
Pour assurer la pérennité de l’Imprimerie Saint-Paul, une adaptation de sa structure est essentielle. Par conséquent, une diminution de ses charges d’exploitation est nécessaire. Celle-ci devrait principalement s’effectuer par le biais d’une réduction de 25 à 30 postes de travail. La commission d’entreprise a été informée et consultée selon la procédure prévue par le contrat collectif de travail.

Synergies entre les trois imprimeries du groupe
Au 1er janvier 2018, les trois imprimeries du groupe que sont l’Imprimerie Saint-Paul, Glassonprint et le Centre d’impression de la Broye, seront réunies en une entité. Cette réunification permettra d’optimiser les processus de production et de développer de nouveaux services à la clientèle.

Nouvelle organisation en entreprise générale de communication
Le secteur imprimerie du groupe sera d’ici au 1er janvier 2018 intégré sous une direction unique et dans une structure juridique à déterminer.

A propos du Groupe Saint-Paul
Le Groupe Saint-Paul emploie près de 300 personnes. Il édite le quotidien «La Liberté», « La Gruyère» paraissant trois fois par semaine et les hebdomadaires «La Broye Hebdo» et « Le Messager ». Il comprend par ailleurs des imprimeries, une régie média ainsi que des éditions de livres.
Fondée en 1873, la Congrégation des Sœurs de Saint-Paul est l’actionnaire majoritaire du Groupe Saint-Paul et, par-là, des sociétés qui le composent.

2018-03-12T10:37:17+00:00