Lexique

Terme anglais qui désigne, dans un budget de communication, les dépenses faites dans les médias classiques : presse, télévision, affichage, radio, cinéma et internet. Above the line est synonyme de publicité, Below the line de dépenses hors-média.

Tranche horaire en télévision précédant le prime time, en règle générale de 17h00 à 19h00 en Suisse et de 19 heures à 20 heures en France.

Nombre ou pourcentage d’individus ayant été exposés au moins une fois à un support (titre de presse, chaîne TV, station radio, site Web) au cours d’une période donnée. L’accumulation d’audience mesure le potentiel de l’audience de ce support sur cette période. Ainsi, l’audience des sites est exprimée en visiteurs uniques (personnes différentes) au cours des trente derniers jours. Les chiffres d’audience mesurent donc l’accumulation d’audience des sites sur trente jours. Une campagne plus brève aura moins d’audience et ceci en fonction de la vitesse d’accumulation d’audience du site en question.

Négociation avec les supports publicitaires (ou leurs régies) pour obtenir les insertions souhaitées dans les meilleures conditions possibles.

Jeu conçu à des fins publicitaires. Contraction d’advertising (publicité) et de game (jeu).

Contraction d’advertising (publicité) et d’entertainment (divertissement). Il s’agit d’un divertissement ayant des fins publicitaires qui peut recouvrir des formats très variés, du spot de télévision à la conception et la diffusion de programmes, voire de séries.

Dans la théorie de la hiérarchie des effets, on distingue le stade cognitif : « faire connaître la marque et ses produits », le stade affectif : « faire aimer la marque, développer des attitudes positives » et le stade conatif (ou comportemental) : « Faire agir, faire acheter ».

Modèle de partenariat sur le Web par lequel des sites affiliés promeuvent l’offre et génèrent du trafic vers un site affiliateur, par le biais de bandeaux ou de liens, en échange d’une commission sur les ventes générées (ou, moins fréquemment, d’une rémunération au clic). Cet outil de marketing direct permet au site affiliateur de constituer un réseau d’apporteurs d’affaires, de générer du trafic pour un coût financé au résultat et d’accroître sa notoriété, et pour les sites affiliés d’obtenir des sources de revenus complémentaires.

Proximité d’un support avec une cible. L’affinité est mesurée par le rapport de l’audience utile (cible de l’annonceur) à l’audience totale du support. Elle est indiquée en pourcentage ou en valeur indexée (indice d’affinité). Un indice égal ou supérieur à 100 indique une bonne adéquation entre le support et la cible de l’annonceur, en dessous de 100 indique une aptitude inférieure à la moyenne

Société qui conçoit et produit des campagnes faisant appel aux médias et à des mesures below the line. Les agences dites « à service complet ou full service » proposent à leurs clients un ensemble de prestations allant des études à la formulation de la stratégie publicitaire, la conception des campagnes et la production des messages. Ce service dit complet gagne d’être nuancé. D’une part, l’achat d’espace est fait aujourd’hui par des agences ou régies médias. D’autre part, une partie de la réalisation des campagnes est souvent sous-traitée.

bsw leading swiss agencies, l’association des agences de publicité et de communication leaders en Suisse réalise un classement des agences de publicité membres.

Entreprises spécialisées dans la stratégie, le conseil, la planification et l’achat d’espace dans les médias. Les agences médias répondent au besoin croissant des annonceurs de rationaliser leurs achats d’espace et de négocier de façon groupée leur budget.

bsw leading swiss agencies, l’association des agences de publicité et de communication leaders en Suisse réalise un classement des agences médias membres.

Modèle de communication proposant une méthode séquentielle de persuasion : attirer l’Attention, provoquer l’Intérêt, susciter le Désir, puis faire Agir.

Peut désigner toute forme de message publicitaire mais surtout réservé aux messages dans la presse.

En marketing direct, on parle d’asile-colis lorsqu’on profite de l’expédition d’un courrier ou d’une commande pour accompagner l’envoi d’un publipostage proposant une offre d’une autre marque.

Les individus sélectionnent, souvent inconsciemment, les messages auxquels ils sont exposés. Cette sélectivité se fait selon les centres d’intérêt des individus, leur implication pour la catégorie de produits, la notoriété des marques, le contexte dans lequel la publicité est faite, etc.

Ensemble des lecteurs, auditeurs ou spectateurs d’un support ou d’un plan de supports. L’audience est mesurée de façon différente selon les supports :

  • Audience utile : partie de l’audience faisant partie de la cible publicitaire.
  • Audience cumulée : nombre total de personnes exposées à un support au moins une fois pendant une période donnée.
  • Part d’audience : pourcentage de l’audience d’un support par rapport à l’audience de tous les supports appartenant au même média.

Orientation définie dans la stratégie de communication, indiquant le levier d’action retenu : stimulation d’une motivation ou réduction d’un frein.

Le marketing B to B, en français marketing industriel ou inter-entreprises, est le marketing des entreprises qui vendent à des professionnels (entreprises, artisans, professions libérales…), par opposition au marketing de la grande consommation qui s’adresse aux particuliers (individus et familles), appelé B to C.

Le marketing B to C, en français marketing grand public, est le marketing des entreprises qui s’adressent aux consommateurs (individus et familles), par opposition au marketing B to B.

Bandeau publicitaire dans une page web, initialement de forme rectangulaire. En cliquant, l’internaute est redirigé vers le site de l’annonceur.
La publicité sur le web dite classique est regroupée sous le terme de publicité display.
IAB Suisse est le représentant en Suisse de la branche digitale.

Procédé qui consiste pour un annonceur et/ou son agence de communication à produire puis proposer à un support de radio ou de télévision, un programme (fiction, documentaire, émission de variétés…) en échange d’espace publicitaire.
Au fil du temps le barter a évolué et reprend à présent l’idée du troc contre de l’espace publicitaire.

Slogan qui sert de signature d’un produit, d’une marque, d’une entreprise dans une publicité

Se dit, dans un budget de communication, des dépenses hors-médias, en opposition avec les dépenses publicitaires, dites « Above the line ».

Consolidation et interprétation des résultats mesurant l’efficacité des différents moyens engagés dans une campagne de communication (publicité, promotion des ventes, relations publiques, etc.)

Temps d’antenne réservé à la diffusion des spots radio ou télévisés.

Site Web sur lequel une ou plusieurs personnes s’expriment de façon libre, de façon régulière, avec une structure de présentation chronologique (du plus récent au plus ancien).
Chaque message est susceptible d’être commenté par les visiteurs et est le plus souvent enrichi de liens externes.

Texte d’un message publicitaire en presse et affichage

Méthode de promotion des ventes consistant à offrir un coupon donnant droit à une diminution du prix.

Transmission d’informations, de jugements ou de recommandations de personne à personne par voie orale ou par e-mail. Le marketing viral ou le buzz marketing cherche souvent à susciter ou entretenir un bouche à oreille.

Politique de marque.

 

 

  • Brief à l’agence – Brief : informations et instructions données par un annonceur à une agence pour présenter la situation de la marque et préciser les objectifs assignés à la campagne, afin d’orienter la création et le choix des médias et supports.
  • Brief à la création – Creative brief : informations et instructions données aux créatifs d’une agence pour orienter la conception des messages. Sous sa forme écrite, le brief à la création est également appelé copy-stratégie ou plan de travail créatif (PTC).
  • Brief produit – Product brief : cahier des charges remis par un responsable marketing à la R & D et/ou à la direction industrielle en vue de la mise au point d’un nouveau produit ou de la rénovation d’un produit existant.

Montant alloué à des opérations de communication. Dans le budget d’une campagne de publicité, on distingue l’achat d’espace, les frais techniques (pour produire la campagne) et les honoraires versés à l’agence et à des sous-traitants  Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer un budget de publicité.

Publipostage collectif regroupant les offres de nombreux annonceurs.

Littéralement bourdonnement. Actions de communication fondées sur le bouche à oreille, consistant à susciter l’excitation ou l’intérêt autour d’une personne, d’un marque, d’un lancement de produit, d’une nouvelle campagne de publicité. Souvent employé comme synonyme de marketing viral.

Technique fixant automatiquement le nombre d’expositions maximum d’un internaute (ou plus précisément d’un ordinateur identifié par son adresse IP) à un message publicitaire.

Dans un média ou un support, on appelle charge publicitaire ou encombrement publicitaire le volume de la publicité analysé comme le rapport entre l’espace publicitaire et l’espace rédactionnel. La charge publicitaire est limitée par une réglementation propre à chaque média.

Individus ou entreprises que l’on cherche à toucher par un programme de communication. La cible de communication est souvent plus large que la cible marketing puisque, en plus des acheteurs et des consommateurs, elle englobe souvent les prescripteurs. On distingue la cible générale (ensemble de la cible de communication) et le cœur de cible.

Segment de clients (acheteurs ou prospects) que l’on cherche à conquérir et/ou à fidéliser par des actions marketing adaptées. On distingue également le cœur de cible.

Ensemble des personnes avec lesquelles on se propose de communiquer au travers d’une campagne publicitaire.

Le taux de clic est le pourcentage d’internautes exposés à une bannière et qui l’activent en cliquant dessus.

 

 

Technique permettant de mémoriser les zones d’une page Web sur lesquelles les internautes ont cliqué beaucoup, moyennement, très peu, pas du tout.

Cercle le plus large des lecteurs / des utilisateurs qui a lu ou parcouru au moins un numéro d’un titre pendant les six derniers mois.

Association de deux marques non concurrentes et appartenant à deux entreprises différentes signant de façon provisoire ou pérenne une campagne de communication, un produit ou une gamme de produits.

Sous-ensemble d’une cible réunissant les prospects et les clients les plus importants.

Dans la théorie de la hiérarchie des effets, on distingue le stade cognitif : « faire connaître la marque et ses produits », le stade affectif : « faire aimer la marque, développer des attitudes positives » et le stade conatif (ou comportemental) : « Faire agir, faire acheter ».

Offre publicitaire regroupant plusieurs supports. Les tarifs sont généralement plus avantageux en comparaison avec les tarifs individuels des supports.

Rabais accordé par les médias aux agences publicitaires pour leurs fonctions d‘intermédiaires entre le client et eux. Dans le print, la CC n’est accordée en général qu’aux agences reconnues par l’ASSP.
En général il s’élève à 5% pour les journaux, 10% pour la radio et 15% pour les magazines et la télévision. Il est décompté du total de la facture sans TVA, après déduction d’autres rabais mais avant escompte. Ce rabais est en général rétrocédé à l’annonceur.

Ensemble de personnes qui se reconnaissent comme partageant des caractéristiques ou des centres d’intérêt communs, qui peuvent interagir entre eux ou non. Sur Internet on parlera de communautés virtuelles. Elles peuvent être spontanées ou créées et développées à l’initiative d’une entreprise (communautés de marque, de site…).

Expression en vogue dans les milieux de la communication pour désigner les stratégies de communication conçues sur l’ensemble du champ des techniques de communication, offline et online.

Par opposition à la communication de marque ou de produit, communication axée sur l’entreprise elle-même : son histoire, son savoir-faire, ses réalisations, ses valeurs, etc.

Communication fondée sur un évènement créé par l’entreprise ou sur un évènement extérieur qu’elle parraine ou coparraine : salons et foires, expositions professionnelles, sponsoring et mécénat.

 

 

Communication utilisant plusieurs canaux de communication différents qui travaillent en synergie et dont on a veillé à la cohérence de fond et de forme des messages véhiculés par ces multiples canaux.

Communication axée sur le(s) produit(s) de l’entreprise et non sur l’entreprise elle-même et qui met en avant des caractéristiques ou performances objectives.

Processus d’évaluation et de comparaison des données de performances entre divers groupes et catégories de médias.

Processus d’évaluation et comparaison des données de performances entre divers produits d’un même groupe/catégorie de médias.

Dans la théorie de la hiérarchie des effets, on distingue le stade cognitif : « faire connaître la marque et ses produits », le stade affectif : « faire aimer la marque, développer des attitudes positives » et le stade conatif (ou comportemental) : « Faire agir, faire acheter ».

Créatif en agence, spécialiste des textes des annonces.

Un contact publicitaire désigne généralement l’action par laquelle un individu est soumis à un message publicitaire. Une campagne délivre un certain nombre de contacts qui peuvent être désignés sous la forme d’un terme spécifique selon le support utilisé (OTS pour l’affichage, impressions ou expositions pour Internet, etc..).

Indicateur mesurant le pourcentage de personnes touchées par une action marketing qui y répondent d’une façon conforme à ses objectifs. Cette réponse peut être variée selon les opérations marketing : une inscription, le remplissage d’un formulaire, un clic, une demande d’information, un achat. Pour un site marchand, le taux de conversion désigne généralement le pourcentage de visiteurs qui se transforment en acheteurs.

Terme anglais très utilisé par les publicitaires pour désigner un message.

Se dit souvent copy strat. Cahier des charges établi à l’intention des créatifs d’une agence dont les rubriques principales sont la promesse (ou bénéfice-consommateur), les supports de la promesse (appelés également preuves, justifications ou reason-why) et le ton.

 

 

Bon de réduction de prix.

Pratique consistant à proposer des bons de réduction aux clients.

Avec le CPA, l’annonceur est facturé au nombre d’actions engendrées par la campagne, ces actions étant liées aux objectifs de la campagne (par exemple, remplir un questionnaire, acheter un produit). Se distingue du Coût par clic.

Rapport de l’investissement publicitaire au nombre de clics ou forfait facturé par clic par les sites supports ou les régies.

Prix d’un moyen publicitaire calculé sur 1000 contacts avec le public-cible

Dans les médias classiques, le coût par mille (lecteurs ou auditeurs) est le coût d’une insertion publicitaire rapporté au nombre de lecteurs ou d’auditeurs. On s’intéresse surtout au coût par mille utile en ne retenant que l’audience utile, soit celle qui appartient à la cible.
Pour Internet, le CPM est le coût d’achat de l’espace publicitaire sur un site, ramené à une base de 1000 pages vues avec publicité, ou en pratique de 1000 impressions.
Cet indicateur permet d’évaluer et de comparer les tarifs publicitaires des différents sites en fonction du nombre de pages vues avec publicité.
C’est l’indicateur de référence pour la commercialisation de l’espace publicitaire.

Pourcentage de la population-cible exposé effectivement à une campagne publicitaire, c’est-à-dire ayant une probabilité non nulle de la voir (ou de l’entendre) ; le taux de couverture à une, deux ou n ODV (occasions de voir) mesure le pourcentage de personnes exposées au moins une, deux ou n fois à la campagne.

Éléments de référence qui permettent de découper une population en sous-ensembles homogènes. On peut distinguer quatre grands critères de segmentation : socio-démographique  géographique et économique ; de personnalité et de style de vie ; de comportement ; d’avantages recherchés.

Technique publicitaire qui consiste à utiliser plusieurs médias pour une campagne.
L’objectif d’une campagne cross média est de jouer sur la complémentarité entre les différents médias utilisés. La complémentarité recherchée dans une campagne cross média est davantage liée à la nature du contact et au potentiel d’interactivité du média, qu’une complémentarité de couverture (approche plurimédia).
Dans une logique cross média, on utilise souvent un ou plusieurs média initiaux pour renvoyer vers un média complémentaire permettant de prolonger et enrichir le contact, très souvent internet.

Le cercle restreint des utilisateurs inclue les utilisateurs réguliers et utilisateurs moyens.

 

 

La REMP se charge chaque année de la réalisation et de la publication de cette statistique pour le compte de la Fondation Statistique Suisse en Publicité, selon des règles inchangées. Cette statistique contribue pour une part importante à assurer la transparence du marché suisse de la publicité. Ses données sont largement utilisées pour les analyses et la planification média.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Version en ligne de la publicité classique : messages exposés sur des sites Web, utilisant des éléments graphiques, qui prennent la forme de bannières de formats variés (bannières simples, skyscrapper, leaderboard, rectangles, pop-ups, habillages de page, intersticiels…).
Se distingue du search, c’est-à-dire des liens commerciaux qui sont textuels.

La statistique sur la diffusion de journaux, combinaisons, suppléments, tirages augmentés, feuilles d’annonces et feuilles d’avis officielles réalisée pour le compte de l’Association des Sociétés Suisses de Publicité ASSP recense la distribution géographique respectivement la diffusion d’un organe de presse et constitue ainsi une aide à la planification de campagnes publicitaires régionales et locales.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Intersection entre les audiences de 2 ou n supports, c’est-à-dire ensemble des personnes qui font partie de l’audience de tous ces supports à la fois.

Courriers électroniques. L’utilisation de l’e-mailing par le marketing direct a pour principal objet de créer du trafic vers un site Web pour des finalités diverses.
Il doit respecter des règles d’utilisation de bases de données strictes, sauf à être du spam, c’est-à-dire un e-mail commercial non sollicité.

Prélèvement partiel dans un univers donné.

Temps d’antenne réservé à la diffusion des spots radio ou télévisés.

Technique permettant de suivre le cheminement du regard. Utilisée par exemple pour analyser la perception d’une page web.

En média-planning, se dit du taux de répétition d’un message sur une cible déterminée.

 

 

Ensemble des services de traitement des réponses des clients à des opérations de marketing direct : traitement des courriers ou e-mails, gestion des promotions, facturation et expédition des commandes.

Le géomarketing est fondé sur l’analyse de données statistiques sur les populations, leur lieu de vie ou de fréquentation. Cet outil de ciblage permet d’optimiser la présence commerciale d’un annonceur dans un espace géographique donné, en fonction de l’environnement économique, démographique et concurrentiel.

Indicateur de la pression publicitaire d’une campagne sur une cible déterminée. C’est le nombre moyen d’opportunités de contact d’une campagne publicitaire avec sa cible, donné en pourcentage (pénétration nette × OTS).

Opération de marketing (généralement de communication) qui se fait d’une manière et dans un contexte que les consommateurs et la concurrence n’attendaient pas : détournement d’un évènement  d’un site, etc. Ces opérations inattendues et non conventionnelles visent à obtenir le maximum d’impact avec des moyens réduits.

Ensemble des moyens de communication autres que ceux qui utilisent les médias classiques (promotion des ventes, marketing direct, relations publiques, sponsoring et mécénat, communication évènementielle, foires et salons, etc).

Association internationale dédiée à l’optimisation et à la promotion de la publicité interactive.L’IAB, présente dans de nombreux pays, réalise des études, des recommandations et la promotion du e-marketing et de la e-communication.
Cliquez ici pour en savoir plus sur l’IAB en Suisse.

Éléments visuels (logo, codes graphiques, architecture des annonces…) permettant aux consommateurs de reconnaître une marque, un produit, une entreprise.

L’impact publicitaire est un des éléments d’appréciation de l’efficacité d’un média, support ou campagne publicitaire. Il peut se traduire par ses éventuels changements d’attitudes ou d’opinions éprouvés à l’égard de l’annonceur (accroissement de la sympathie, de la notoriété, etc.).

Attitude ou croyance profonde de consommateurs, qui joue comme un frein ou comme une motivation à un comportement, sur laquelle le marketing va chercher à agir pour définir une offre ou construire une promesse publicitaire.

Page de publicité insérée entre deux pages web.

 

 

Indicateur statistique de la précision des résultats d’un sondage. Il est toujours calculé et présenté conjointement avec une zone d’incertitude par rapport aux résultats d’un échantillon.

Courte séquence sonore (musique et/ou chant) associé à un slogan publicitaire en radio ou télévision. Le jingle favorise la mémorisation.

Littéralement page d’atterrissage. Page sur laquelle un internaute entre dans un site. Ce n’est pas obligatoirement la page d’accueil. On identifie également les pages par lesquelles les internautes sortent majoritairement.

Prospect qualifié, à propos duquel on possède les informations nécessaires pour le transformer en client.
Sur Internet, ce prospect doit avoir donné son accord pour être sollicité et avoir fourni volontairement des données personnelles pour être considéré comme un lead.

Forme de publicité sur Internet en fort développement. Bref message textuel constituant un lien vers le site de l’annonceur. On doit distinguer deux types de liens commerciaux :

  • Les liens promotionnels des moteurs de recherche (sponsored links), qui s’affichent dans la page de résultats en fonction du mot clé tapé par l’internaute (par exemple AdWords de Google). Ils sont payés par l’annonceur et s’affichent à côté des liens naturels, qui sont les résultats donnés par le moteur de la recherche et non payés.
  • Les liens contextuels (contextual links), qui sont présents sur les sites Web de contenu et qui sont ciblés en fonction de la thématique de chaque page (par exemple AdSense de Google).
  • Les liens contextuels (contextual links), qui sont présents sur les sites Web de contenu et qui sont ciblés en fonction de la thématique de chaque page (par exemple AdSense de Google).

MACH Basic est l’étude de pénétration commune de la presse suisse. C’est une étude représentative de niveau national qui a pour mission de fournir au secteur publicitaire et aux maisons d’édition des données fiables et d’actualité sur les utilisateurs de journaux et magazines en Suisse et au Liechtenstein.

Cliquez ici pour en savoir plus.

MACH Cinema permet de planifier avec davantage de précision les campagnes publicitaires au cinéma.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Communication envoyée sur la base de fichiers personnalisés comportant au minimum l’adresse postale ou email des individus.

Techniques incitant les clients d’un produit ou d’une marque à les promouvoir dans leur entourage.
Internet convient très bien au marketing viral.

La marque est un nom et un ensemble de signes distinctifs qui ont du pouvoir sur le marché en donnant du sens aux produits et en créant de la valeur perçue pour les clients et de la valeur économique pour l’entreprise.

 

 

Spécialiste chargé dans une agence de publicité ou une agence médias du choix des médias et des supports publicitaires.

Techniques de choix des médias et des supports puis d’élaboration des plans d’insertions dans les supports retenus pour toucher la cible avec une efficacité optimum dans les limites d’un budget donné.

Ensemble organisé de moyens complémentaires retenus dans une stratégie de communication.
Par exemple : publicité et marketing direct.

Assortiment de médias retenus dans une stratégie publicitaire afin d’obtenir une pénétration optimale à un coût approprié.

La statistique Internet NET-Metrix-Audit mesure le trafic de différents sites en Suisse. Elle offre des données d’utilisation comparables et certifiées.

Cliquez ici pour en savoir plus.

La notoriété mesure pour une marque le fait d’être connue par les consommateurs.
Il existe différents types de notoriétés : spontanée, assistée, top of mind. La publicité est un vecteur important pour gagner en notoriété.

Les objectifs peuvent être classés en trois types principaux :

  1. Cognitif (faire connaître une marque (notoriété), un produit et ses attributs),
  2. Affectif (faire aimer : image de marque, attitudes positives),
  3. Conatif (faire agir : demander une documentation, aller dans un point de vente, acheter, racheter)

Permet de distribuer et d’utiliser gratuitement un logiciel, ainsi que de le modifier et de l’améliorer en donnant accès à son code source.

Recueil de données personnelles avec le consentement des intéressés. Se dit également du consentement à recevoir une communication commerciale telle que des e-mails.

Abréviation du terme anglais opportunity to see qui indique la fréquence moyenne de contact d’une personne avec un média ou plusieurs médias.
Calcul : Pénétration brute / pénétration nette = OTS

Média consistant à placer un message de nature publicitaire sur un support exposé dans un lieu public.
La publicité Out-of-Home se focalise sur l’atteinte du consommateur en déplacement ou à des endroits utilisés spécifiquement de manière commerciale (p. ex. dans le commerce de détail).
La publicité par affiches est un canal de publicité traditionnel et en même temps le plus répandu de la publicité Out-of-Home. Les adscreens (écrans numériques) prennent toutefois de plus en plus d’ampleur.

Ce terme est utilisé en télévision et désigne le taux de réception ou l’utilisation d’une chaîne étrangère.

Visuel d’un produit, généralement avec son emballage, dans une annonce presse ou une affiche. Se dit également du plan final d’un spot TV représentant le produit.

Échantillon permanent de personnes ou d’entreprises auprès desquelles des enquêtes sont menées d’une manière permanente ou répétitive, avec les mêmes méthodes et sur les mêmes sujets.

Opération de communication consistant à s’associer et à soutenir l’organisation d’une manifestation, financièrement ou au moyen d’une prestation de service. Exemples : parrainage d’émission, parrainage sportif.

Mesure, pour une marque, de la part représentée par ses dépenses de publicité dans l’ensemble des dépenses de publicité faites dans son segment de marché.
La part de voix se note souvent SOV, initiales de l’anglais Share of voice.

Pourcentage de la population atteinte en moyenne par une édition d’un journal, d’un magazine ou d’un spot TV ou radio.

Opération de marketing faite avec le consentement préalable de la cible. Ex. : envoi d’une newsletter avec l’accord de l’internaute.

Terme anglais qui signifie la présentation d’une idée ou d’un projet pour les vendre. En publicité, se dit du projet présenté par une agence pour gagner un concours organisée par un annonceur.

Produits et marques placés en évidence dans des films, des programmes de télévision, etc., sans que ce soit explicitement présenté comme une publicité.
Le placement se fait contre rémunération.
Il existe des agences spécialisées dans le placement de produit.

 

 

Sélection des supports publicitaires dans lesquels seront insérés les messages d’une campagne.

Fonction d’étude au sein d’une agence de publicité. Les planners analysent les marques et proposent des stratégies de communication.

Mesure sur un échantillon des résultats d’une campagne après qu’elle ait été faite. Les post-tests mesurent la mémorisation de la publicité, l’attribution des messages à la campagne et à la marque, sa compréhension, l’agrément des messages et l’incitation à l’achat.

Étude des réactions de la cible à un projet de message publicitaire. Un prétest (quanti ou quali) sert à vérifier si les intentions des créatifs sont perçues et bien comprises.

Heures de grande écoute en télévision. En Suisse, on entend par prime time la période de diffusion de 19h00 à 23h00.

Médias imprimés : presse et affichage, par distinction avec les médias de l’audiovisuel : TV, radio, cinéma, internet.

Bénéfice objectif ou subjectif suggéré aux acheteurs par la publicité.

Personne ou entreprise à qui on cherche à vendre un produit ou un service.

Société anonyme qui détient l’institut de recherche des médias Mediapluse et qui a comme mission de distribuer les données d’analyse et de recherche médias de Mediapulse. Il s’agit principalement de données d’études quantitatives à long terme sur l’utilisation des médias électroniques Radio, TV et Internet en Suisse et au Liechtenstein.

Messages pour la promotion des produits, marques ou entreprises, insérés à titre onéreux dans les médias tels que : presse, télévision, affichage, radio, Internet et cinéma, et dont la présentation se démarque du contenu rédactionnel de ces médias.

 

 

Message publicitaire où une marque ou un produit se comparent à un concurrent en le citant expressément. La publicité comparative est réputée déloyale si elle est contraire à la vérité ou trompeuse, si elle recourt à des assertions inutilement blessantes ou si elle fait inutilement référence à des marchandises, produits prestations ou prix d’autrui.
La Commission Suisse pour la loyauté édicte les règles à respecter.

Utilisation des techniques publicitaires pour faire la promotion d’une entreprise ou plus généralement d’une organisation.

Message publicitaire dans la presse prenant la forme d’un article. La mention publicité ou communiqué est obligatoire pour éviter la confusion, mais elle n’est pas toujours respectée.

  • Communication push : messages envoyés par une entreprise, une marque ou un distributeur sans avoir été sollicités par les destinataires. C’est une communication intrusive. Par exemple, un spot publicitaire à la télévision, des bannières sur un site Web.
  • Communication pull : communication sollicitée (ou au moins autorisée) par le destinataire. Par exemple, une recherche sur Internet, une visite dans un magasin.

Radiocontrol est un système de mesure radio révolutionnaire développé en Suisse en première mondiale. Depuis 2001, il est le système de mesure de pénétration officiel pour toute la branche radio.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Terme utilisé dans la planification média pour établir un classement croissant ou décroissant de supports inter ou intramédias. Un ranking a pour objectif de comparer l’efficacité de ces derniers sur la base d’indicateurs de performance (affinité, GRP, OTS, etc.).

Pourcentage d’internautes entrant sur un site Web par une page et quittant le site immédiatement.

Pourcentage d’offres promotionnelles de type coupons ou points, effectivement utilisées par les clients par rapport à celles qui ont été distribuées.

Indexation des pages d’un site Web dans un moteur de recherche (référencement naturel), ou achat de liens commerciaux sur ce moteur (référencement payant).

Société qui travaille pour le compte d’un support ou de plusieurs supports pour la vente de l’espace publicitaire de ce ou ces supports.

 

 

Pourcentage de coupons-réponses retournés ou de courriers électroniques auxquels on a répondu suite à une action de marketing direct ou de promotion.

La REMP Recherches et études des médias publicitaires, en tant qu’organisation interprofessionnelle de recherche neutre et sans but lucratif, contribue à la transparence du marché des médias et de la publicité. Depuis 1963, la REMP est un organisme neutre au service de la recherche média commune.
Son cœur de métier recouvre la presse écrite, le cinéma et le sponsoring, avec, dans un champ plus large et dans l’optique d’une stratégie d’approche «tous médias», l’ensemble des médias traditionnels.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Mode d’interactions sociales qui facilite la création et l’échange d’information et de contenus entre des individus et entre individus et organisations. Désigne aussi les plateformes qui rendent ces interactions possibles (telles que Facebook, Twitter, etc.)

Emplacement aléatoire d’une publicité display sur un site internet soit sur la totalité du site et dans toutes les rubriques.

Techniques d’optimisation des budgets publicitaires sur Internet utilisant des liens commerciaux.

Phrase souvent présentée sous la forme d’un slogan associée à la communication d’une marque ou d’une entreprise et signifiant ses valeurs ou son projet.

Phrase courte et facilement mémorisable, utilisée de façon répétitive pour développer la notoriété d’une marque ou d’une entreprise et faciliter l’attribution des actions de communication.

Une enquête par sondage s’appuie sur un échantillon représentatif d’une population, sélectionné selon différentes méthodes.

Envoi de messages commerciaux non ciblés, notamment d’e-mails, sans l’assentiment préalable des internautes.

Format de message publicitaire diffusé dans un média audiovisuel.

 

 

Mandatée par l’Association Presse Suisse et l’Association des Sociétés Suisses de Publicité ASSP, la statistique des annonces a pour but de compter le nombre de pages publicitaires dans les journaux et périodiques.
Cette statistique est fondée sur l’autodéclaration des maisons d’édition participantes.
La statistique paraît en ligne mensuellement à partir du 18 du mois.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Projet du concept global d’un spot publicitaire pour la télévision ou le cinéma incluant les textes et illustrations.

Choix d’un média ou d’un mix médias pour une campagne de publicité.

Fichier vidéo disponible à la demande sur un site Internet et consultable directement, sans téléchargement préalable.

Tactique promotionnelle consistant à distribuer de la main à la main des échantillons de produit ou du matériel publicitaire dans un espace public, afin de créer un bouche à oreille (buzz) favorable.

Tout vecteur de communication dans lequel il est possible d’insérer des annonces publicitaires. Il y a une infinité de supports publicitaires possibles.

Synthèse d’une analyse marketing identifiant les forces (Strengths), les faiblesses (Weaknesses), les opportunités (Opportunities) et les menaces (Threats).

Pourcentage d’internautes entrant sur un site Web par une page et quittant le site immédiatement.

Pourcentage d’offres promotionnelles de type coupons ou points, effectivement utilisées par les clients par rapport à celles qui ont été distribuées.

Indicateur mesurant le pourcentage de personnes touchées par une action marketing qui y répondent d’une façon conforme à ses objectifs. Cette réponse peut être variée selon les opérations marketing : une inscription, le remplissage d’un formulaire, un clic, une demande d’information, un achat. Pour un site marchand, le taux de conversion désigne généralement le pourcentage de visiteurs qui se transforment en acheteurs.

Procédé publicitaire consistant à faire une campagne publicitaire en deux temps. La première phase (teasing) vise à intriguer le consommateur en lui cachant la marque qui est révélée dans un deuxième temps (phase de découverte).

Telecontrol est un dispositif de mesure électronique de l’audience TV raccordé aux récepteurs TV et aux magnétoscopes d’un échantillon sélectionné de foyers.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Technique publicitaire consistant à faire vanter les mérites d’un produit par une personne connue, réputée compétente ou représentative d’un client moyen.

L’expression «tirage contrôlé» désigne le tirage soumis au contrôle par la REMP, Recherches et études des médias publicitaires SA.
Dans la mesure du possible, il ne faut se servir que de données tirées des études de médias officielles d’actualité. Si d’autres données sont utilisées, elles doivent répondre, dans leurs principaux paramètres, aux critères de qualité usuels des études de marché (échantillonnage, nombre de cas), etc.
La source des données et les critères d’analyse à la base de l’étude (zones géographiques, médias retenus, classes d’âge, etc.) doivent être clairement indiqués.
Cliquez ici pour en savoir plus sur les tirages contrôlés par la REMP.

Notoriété spontanée de premier rang. Se mesure par le pourcentage de personnes qui citent spontanément une marque, en première réponse.

Méthodes et techniques faisant venir des clients potentiels qualifiés dans un magasin réel ou sur un site Web.

Contenu de nature variée créé ou partagé par les internautes : vidéo, audio, photos, blogs, sites personnels, wiki, podcasts…

L’univers inclue toute la population d’une région donnée. L’échantillon représentatif (où les personnes de l’univers sont représentées) est tiré de l’univers.

Principe selon lequel une annonce publicitaire doit être construite sur une promesse vendeuse et unique.

Partie d’une campagne de publicité se faisant en plusieurs temps.

 

 

Techniques incitant les clients d’un produit ou d’une marque à les promouvoir dans leur entourage. Internet convient très bien au marketing viral.

Personne qui a visité un site internet au moins une fois au cours des trente derniers jours, quel que soit le temps de la session et le nombre de visites.

L’expression « Web 2.0 » désigne l’évolution du web vers plus de simplicité, plus spécifiquement l’ensemble des fonctionnalités communautaires et collaboratives (blogs, avis consommateurs, flux RSS, plateformes d’échanges vidéo, etc.) qui se sont fortement développées sur Internet ces dernières années.

Petit module interactif téléchargeable que l’utilisateur peut placer sur le bureau de son ordinateur, remplissant une fonction utile ou ludique. Un widget permet à un site web de fidéliser ou de faire revenir ses clients / visiteurs, d’obtenir une exposition publicitaire ou d’obtenir de nouveaux visiteurs.

Terme désignant toute la zone géographique dans laquelle un produit publicitaire est diffusé.

Etude définissant les zones économiques de la Suisse qui est fondée sur des critères à la fois politiques, économiques et culturels. Cette statistique territoriale est utilisée principalement dans le secteur des médias. C’est notamment sur la base de ces zones que les grands annonceurs publicitaires décident quels journaux constituent les supports appropriés pour leurs campagnes d’annonces.
Consultez ici la carte des zones économiques.